En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies destinés à vous fournir une meilleure expérience utilisateur. ok

Moustiques : pourquoi sont-ils si forts ?

 

En matière de lutte contre les moustiques, l’objectif est de réduire les populations et de les contrôler. L’éradication des moustiques est non seulement impossible, mais elle n’est pas non plus souhaitable. Voyons pourquoi…

 

Les moustiques s’adaptent

Les moustiques ont la capacité de s’adapter à tous les environnements. Cela s’explique notamment par leur cycle de vie court, qui conduit à un renouvellement des populations assez rapide et important. Lorsqu’il y en a 6 voire 7 par an, chaque génération peut potentiellement s’adapter aux environnements avec des mutations ou des recombinaisons génétiques.

La recombinaison génétique désigne les nouvelles combinaisons possibles qui découlent de l’association des gènes parentaux.

 

Les moustiques hibernent

Lorsque l’insecte diminue l’intensité de ses activités métaboliques, on dit qu’il se trouve en diapause. Chez certaines espèces, les œufs peuvent résister et rester intacts plusieurs années avant éclosion quand les conditions sont défavorables.  

Ainsi si l’année est défavorable pour eux, les moustiques adultes seront peu nombreux. Mais leur population sera à surveiller l’année suivante en raison de la diapause.

Les larves ont également la capacité de ralentir leur développement. C’est également le cas des adultes. En hiver, les adultes se trouvent dans les habitations. Ils attendent de pouvoir pondre dans des conditions favorables.

 

Ils sont nombreux

Le renouvellement générationnel des moustiques est très important. Il arrive qu’on observe des centaines d’œufs par ponte.

De plus, il existe une grande variété d’espèces et donc de comportements. Chaque espèce ayant une écologie différente, cela implique de traiter à la fois les environnements urbains et les environnements naturels.

Les moustiques sont utiles

On ne le dit pas fréquemment, mais il faut rappeler que les moustiques sont également des insectes utiles, même s’ils restent souvent nuisibles.

En effet, ils constituent une ressource alimentaire pour un certain nombre de prédateurs tels que les oiseaux, les insectes ou les chauves-souris. Les libellules raffolent des larves de moustiques !

De plus, les mâles se nourrissent uniquement de sucs et non de prélèvements sanguins comme les femelles. Cela fait d’eux des insectes pollinisateurs. Evidemment par rapport à un bourdon ou une abeille, le moustique pollinise en petites quantités en raison de sa petite taille. Mais la masse de moustiques rend leur participation à la pollinisation quand même importante.

Il faut enfin souligner que la larve filtre l’eau et nettoie ainsi une partie de nos environnements aquatiques !

 

En conclusion

L’implantation des moustiques vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’homme s’accentue en Europe. La lutte doit assurer une protection des milieux et des personnes tout en évitant les phénomènes de résistance. Elle doit donc être maitrisée et organisée par des professionnels. Il existe plusieurs moyens de lutte. Ces moyens sont complémentaires et les traitements doivent être adaptés aux espèces et à leur comportement.