En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies destinés à vous fournir une meilleure expérience utilisateur. ok

Mites alimentaires – généralités

Dans les petites structures, on trouve principalement 3 variétés de mites alimentaires : la pyrale de la farine (Ephestia kuehniella), la teigne des fruits secs (Plodia interpunctella) et la pyrale du cacao (Ephestia elutella). Néanmoins, beaucoup d’autres pyrales s’attaquent aux denrées alimentaires sous forme sèche (noix, céréales, aliments pour animaux). Faisons le point sur la biologie générale de ces insectes.

 

Les mites alimentaires, des insectes à métamorphose complète

Les mites alimentaires sont des lépidoptères (papillons). Ce sont donc des insectes à métamorphose complète : œuf, larve, nymphe et adulte.

Les œufs, les larves puis les adultes sont les stades classiques des insectes. Les mites alimentaires ont un stade supplémentaire. Les nymphes, entre les larves et les adultes, sont un stade de métamorphose.

 

Les œufs

Les œufs sont pondus dans les crevasses des téguments des grains préférentiellement. Ils peuvent être pondus aussi dans la poussière et les débris des cellules d'entreposage. Dans l’habitat, les œufs de mites alimentaires peuvent se trouver sur les emballages.

 

Mites alimentaires

 

Les larves

Les larves constituent le seul stade de croissance des mites alimentaires. C’est donc le seul stade où les insectes se nourrissent véritablement. D’un point de vue métabolique, les besoins énergétiques de ces larves sont phénoménaux.

La larve consomme plusieurs fois son propre poids de nourriture. Les réserves ainsi constituées serviront d’apport énergétique pour aller jusqu’au stade adulte.

La larve utilise cette nourriture pour sa croissance. L’adulte ne mange pas et a donc lui aussi besoin des réserves (chez certaines espèces de mites alimentaires, l’adulte mange, mais en quantité limitée). Les œufs et les nymphes vont aussi utiliser en grande partie les réserves réalisées par la larve.

La larve mue plusieurs fois et l’observation des exuvies permet de détecter la présence de mites alimentaires.

 

La nymphe

La lymphe ne s’alimente pas. Elle utilise les réserves constituées par la larve pour toute sa métamorphose. C’est un stade de transformation majeure de l’insecte. C’est aussi un stade de vulnérabilité.

En effet, en pleine métamorphose, la mite alimentaire ne peut pas avoir des réactions de défense. Certains insectes se mettent donc dans un cocon pour se protéger contre les prédateurs. Ce cocon va se trouver dans des anfractuosités pour se protéger.

 

L’adulte

L’adulte est un papillon qui ne vit pas très longtemps. Il est là uniquement pour féconder et pondre des œufs. Il mesure entre 0,1 et 1,2 cm de longueur.

 

Conclusion

Les mites alimentaires ont 4 stades de développement, qu’il faut connaître pour détecter leur présence pour pouvoir appliquer les traitements adéquats et efficaces. Chaque stade se fait à un endroit précis.

La larve et l’adulte, qui ne se ressemblent pas et ont des modes de vie très différents, sont les 2 stades actifs.

L’œuf et la nymphe sont les 2 stades passifs. La nymphe a peu d’échanges avec le milieu extérieur ce qui veut dire que les insecticides agissent moins bien sur les nymphes que sur les larves.

article précédent