Produits de biocontrôle : Soyons simples

 

Les produits de bio contrôle sont définis par l'article L. 253-6 du Code rural et de la pêche maritime comme des agents et des produits utilisant des mécanismes naturels dans le cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures. Ces produits de biocontrôle vise à assurer la gestion des équilibres des populations de bioagresseurs et non à leur éradication jugée impossible.

Ces produits de bio contrôle sont de natures très différentes et dans nos futurs articles nous reprendrons chacune des catégories de ces produits de biocontrôle pour donner des informations plus précises. Dans cet article, nous allons simplement décrire les grandes catégories de produits de biocontrôle.

Les catégories de produits biocontrôle :

La première catégorie de produits de biocontrôle est les macroorganismes. Il s’agit d’êtres pluricellulaires, essentiellement des insectes qui peuvent être soit des prédateurs soit des parasitoïdes. Dans cette catégorie, il y a aussi, les oiseaux comme les mésanges qui font un travail extraordinaire pour limiter les populations d’insectes nuisibles.

La seconde catégorie de produits de biocontrôle est les microorganismes ou les substances issues de ces microorganismes. La substance la plus représentative de cette seconde catégorie de produits de biocontrôle sans conteste le BTk, une toxine bactérienne très efficace contre de nombreux insectes bioagresseurs des plantes comme la chenille processionnaire ou la pyrale du buis

La troisième catégorie de produits de biocontrôle est les médiateurs chimiques : il s’agit principalement des phéromones substances biochimiques permettant la communication entre les individus d’une même espèce. On utilise fréquemment les phéromones sexuelles. Il est possible avec ces produits de biocontrôle d’attirer les mâles vers des pièges qui émettent ces phéromones ou de créer ce que l’on appelle de la confusion sexuelle.

Enfin la quatrième catégorie de produits de biocontrôle rassemble les substances chimiques naturelles qu’elles soient d’origine animale, végétale ou minérale. Dans cette catégorie de produits de biocontrôle, certaines substances (comme le pyrèthre ou le spinosad) sont considérées comme des substances actives phytopharmaceutiques et d’autres sont considérées comme des substances naturelles peu préoccupantes.

                                                                                                       article suivant                      article précédent