Les rats dans les jardins publics

 

Les rats dans les jardins publics sont de plus en plus fréquents et de plus en plus observables. Il y a lieu de chercher à comprendre les raisons de cette présence accrue des rats dans les jardins publics. C’est un phénomène nouveau, lié à plusieurs raisons :

 

La présence des rats dans les jardins publics :

 

La première raison de cette présence accrue des rats dans les jardins publics est liée à l’évolution des traitements utilisables. Il y a quelques années, il était possible d’utiliser ce que l’on appelait de la poudre de piste. Il s’agissait d’une poudre contenant une substance raticide. Cette poudre était répartie sur les itinéraires des rats. Lorsque les rats passaient dans cette poudre, ils couvraient leurs poils avec celle-ci puis se léchaient, s’intoxiquaient et…mourraient. Maintenant cette poudre est interdite, car les substances raticides s’accumulaient dans la terre ou passaient dans l’eau des nappes phréatiques et bon nombre de personnes pensent qu’elles ont des effets toxiques. Pour intoxiquer aujourd’hui les rats dans les jardins publics, ceux-ci doivent aujourd’hui entrer dans une boîte sécurisée pour manger l’appât toxique.

La seconde raison à l’augmentation de la présence des rats dans les jardins publics est liée au fait que les rats des jardins publics trouvent plus facilement des ressources alimentaires et ceci est lié à deux phénomènes. D’une part, beaucoup plus de personnes vont manger dans les jardins publics : les salariés pour déjeuner à midi, les enfants qui jouent dans les aires de jeux et prennent leurs quatre heures, les personnes sans domicile qui y vivent dans la journée et les restes sont plus nombreux. Une partie tombe par terre et l’autre partie est mise dans des poubelles qui sont aujourd’hui des sacs plastiques à cause des risques terroristes. Les rats des jardins publics profitent largement de ces ressources alimentaires.

Alors que faire pour maîtriser ces populations de rats dans les jardins publics. Est-on voué à devoir accepter leur présence avec l’ensemble des risques sanitaires qu’ils représentent. Clairement il est possible d’obtenir une bonne maîtrise de ces populations de rats des jardins publics en associant différentes techniques et en sachant les utiliser correctement. Il n’y a aucune raison pour ne pas y arriver.